Rejoignez Sud Education ou Sud Recherche EPST !

Accueil > Infos UPS et ailleurs > Idex > Réaction aux propos de M G. Casamatta

Réaction aux propos de M G. Casamatta

lundi 12 mars 2012

Idex UNITI : le discours manipulateur de Mr Casamatta

ou l’art de la désinformation

Dans un texte-interview diffusé récemment, Mr G. Casamatta tente de minimiser l’ampleur des bouleversements qu’entrainerait l’application de l’idex UNITI. Ce texte-interview est accablant. Face aux inquiétudes grandissantes des personnels, le discours qui est tenu par les dirigeants actuels est essentiellement, en substance : « Ne vous inquiétez pas ! Il ne faut pas croire ce qui est écrit dans le texte UNITI. On a juste écrit cela pour avoir l’argent du Ministère ». Cette attitude irresponsable n’est bien entendu pas crédible, ne serait-ce qu’à cause de la convention que le Ministère veut faire signer au PRES d’ici le 15 avril et qui sera sur la base du document UNITI (cf. article 2 du projet de convention). Ci-dessous sont pointées quelques contradictions dans lesquelles s’enferre Mr Casamatta.

GC : Transformer le PRES en Grand Etablissement pour lui donner davantage de marges de manoeuvres tout en gardant les établissement actuels avec leurs structures de gouvernance propre, dans un système fédéral comparable à ce qu’est une communauté de commune, nous est rapidement apparu comme la meilleure, voire la seule, solution.

Enorme mensonge ! Le projet ainsi présenté correspond au projet Idex 1 soumis (et refusé) en juillet 2011. Ce dernier était basé sur une université fédérale de Toulouse et l’Idex 2 UNITI se distingue précisément de son prédécesseur par le choix d’une fusion des établissements toulousains avec une gouvernance autoritaire sous la férule d’un Conseil de Surveillance ; en particulier, il prévoit dès 2016 que les établissements actuels abandonnent leur autonomie juridique. L’affirmation que les établissements actuels garderaient leurs structures de gouvernance propre est en contradiction complète avec ce qu’affirme le texte UNITI ; on lit ainsi (p. 93, pour janvier 2016) : « La grande nouveauté sera le contrôle plein et entier exercé par l’UT sur le budget global de la communauté ».

GC : Il est faux de dire que les CA se sont exprimés sur trois pages. Ils ont eu une présentation powerpoint détaillant la structure de la gouvernance de l’Université de Toulouse.

Il est exact que des CA ont eu une présentation powerpoint mais Mr Casamatta oublie de préciser que ces documents ont varié d’un établissement à un autre. C’est ainsi que la mention « IUT » est apparue dans la présentation faite devant les IUT, qu’un collège « Santé » est apparu dans la présentation faite en Santé... De quel document powerpoint veut-il donc parler puisqu’il en existe plusieurs ? Cela confirme le fait que les documents auxquels ont eu accès les CA étaient soient incomplets, soient erronés (et ne permettaient donc pas d’avoir une connaissance suffisamment claire pour se prononcer sur le fond).

GC : La version française du dossier Uniti a également été largement diffusée, notamment aux organisations syndicales, avant le passage devant le jury des idex.

En affirmant cela, Mr Casamatta veut laisser entendre que les syndicats ont été associés à l’élaboration de ce dossier, ce qui est aux antipodes de la réalité. Il est exact que la version française du dossier UNITI a commencé à circuler vers le 20 janvier alors que le passage devant le jury a eu lieu fin janvier. Mais Mr Casamatta oublie de préciser que

  • le dossier a été envoyé le 8 décembre à Paris et n’a pas été retouché entre cette date et le passage devant le jury,
  • le dossier a été écrit dans le secret (comme il le reconnaît) et jamais les syndicats n’ont été invités à avoir connaissance de l’évolution de son contenu,
  • après une diffusion restreinte du texte en anglais, la version en français n’a été disponible que vers le 20 janvier et uniquement parce que des syndicats ont insisté à de multiples reprises pour avoir ce texte
  • le texte en français n’a pas pu être diffusé largement par les syndicats car il portait toujours la mention « diffusion restreinte »
  • la diffusion du document n’a en rien modifié l’attitude du PRES et l’absence de dialogue avant le passage devant le jury puisque, dans une lettre datée du 17 janvier, Mr Casamatta annonçait des réunions après le 6 février, date à laquelle était attendu le verdict du jury.

GC : Le projet ne sera pas développé dans la précipitation.

Pourquoi alors forcer le pas et accepter de signer une convention avec le Ministère avant le 15 avril alors même que les nouveaux conseils n’auront pas eu le temps de se mettre en place ?

GC : Après les élections universitaires, il conviendra à chacun de prendre ses responsabilités et de dire comment il veut que son établissement participe au projet UNITI en impliquant l’ensemble de ses instances.

La réalité est tout le contraire : aujourd’hui, Mr Casamatta, prend le prétexte d’une soi-disant injonction ministérielle pour justifier sa volonté de signer, avant le 15 avril, une convention dont le but est d’engager iréversiblement les différents établissements composant le PRES dans le processus de fusion décrit par le texte UNITI. Si le CA du PRES fait une telle chose, vu les délais impartis, cela se fera forcément sans tenir compte de l’avis des nouveaux CA qui auront été élus fin mars et donc au mépris de l’avis des personnels.

GC : Toutes les disciplines et les thématiques sont éligibles au financement des différents programmes prévus dans l’idex.

Dit autrement : Toutes les disciplines et les thématiques sont éligibles au financement à partir du moment où elles ont été retenues dans l’idex... !! Loin de ces paroles creuses, la convention que s’apprête à signer Mr Casamatta s’appuie (dans l’article 2) sur l’annexe 1 qui entérine le projet UNITI tel qu’il a été rédigé et « comprend notamment une description précise du périmètre d’excellence du Projet et des procédures d’évolution de ce périmètre ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.