IL N’Y A RIEN A ATTENDRE DES CONCERTATIONS…

Mardi 17 décembre, cessons de travailler sur le campus et rejoignons la mobilisation !

ASSEMBLEE GENERALE – 11H00 – AMPHI LE CHATELIER, MANIFESTATION – 14H00 – SAINT CYPRIEN

EXIGEONS LE RETRAIT COMPLET DU PROJET DE REFORME
DES RETRAITES DE MACRON-PHILIPPE-DELEVOYE

L’ensemble des travailleuses et des travailleurs vont voir leur pension baisser et les plus précaires et les femmes subiront les plus forts effets de cette réforme pernicieuse contrairement à ce qu’affiche le gouvernement.

Le gouvernement reconnait que la réforme impactera très fortement l’éducation nationale et, face à la mobilisation massive dans les établissements scolaires, il annonce qu’il va proposer des corrections. La Police qui s’est mobilisée de son côté vient d’être exemptée de la réforme. Tout cela démontre le caractère extrêmement régressif de cette réforme.

La ministre Vidal promet 1000€ pour une carrière complète au SMIC, alors que le minimum garanti de la FP est, dans les mêmes conditions, de 1170,82€. Une perte de 20% pour les plus petits revenus, présentée comme un gain. Une honte… !

Le gouvernement veut nous faire croire que les générations nées avant 1975 ne seront pas concernées. Mensonge ! L’âge pivot à 64 ans et la décote qui va avec, s’appliquera à tout le monde !

Aujourd’hui, à partir de la valeur du point affichée par le gouvernement, sur la base d’une carrière complète, les pertes à attendre sont de 25 à 40% en fonction des catégories de personnels dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche.

Dans tous les cas, le passage à un système à point, dont la valeur sera soumise aux contraintes budgétaires de l’Etat ne garantira à personne une retraite décente quelques soient les corrections proposées secteurs par secteurs.

AUJOURD’HUI SEULS LA RATP, LA SNCF, LES ENSEIGNANTS, LES RAFFINERIES et d’autres secteurs sont fortement mobilisés, en grève reconductible, mais ils ne pourront pas gagner isolés des autres travailleurs.

Dans les universités et les labos de recherche, moins de 10% des agents sont en grève ou en manifestations !

LA GREVE PAR DELEGATION N’EXISTE PAS. REJOIGNONS LES SECTEURS DÉJÀ EN LUTTE (SNCF, RATP, ENSEIGNANTS).

ITA, BIATSS, ETUDIANTS, ENSEIGNANTS & CHERCHEURS
REVEILLONS NOUS !!!

Construisons la grève générale pour éviter des pensions amputées ou de misère pour nous et nos enfants. L’an passé, la même réforme a été rejetée grâce à la mobilisation des travailleuses et des travailleurs Belges. Nous pouvons gagner !

Comité de mobilisation du campus Paul Sabatier et du CNRS soutenu par les organisations suivantes : CGT, SUD-Solidaires, UET