L’AG du lundi 3 octobre reconduit la grève jusqu’au mercredi 5 octobre et appelle à amplifier la mobilisation.

M. Vinel se réjouit …et vous ?

Prochaine AG, mercredi 5 octobre à 14h

 

Tract de l’intersyndicale :tract_is-ups_3octobre2016


Mercredi 27 septembre, le CA de l’UPS s’est exilé au rectorat, sous protection policière pour faire voter un “plan de redressement”, véritable plan social pour l’UPS puisqu’il passe par la suppression de 200 postes.

Comment y voir « un résultat positif » duquel on « se réjouit », quand ces 200 postes signent la certitude d’une augmentation de la souffrance au travail de la précarité et de la dégradation des formations proposées à nos étudiants ?

Nous condamnons vivement cette décision aux conséquences extrêmement lourdes pour la mission de service public de l’Université.

pour dire NON
au plan social de la présidence

Le président de l’UPS prétend que son “plan de redressement” évite une mise sous tutelle mais aucune université n’a connu une mise sous tutelle entrainant des conséquences aussi désastreuses que celles qu’il impose !!

Comment oser présenter ce plan social comme “un pacte de développement” quand les conditions de travail à l’université ne cessent de se dégrader et que nous sommes déjà dans la gestion permanente de la pénurie des moyens. Notre université au quotidien, c’est :

Etudiants refusés

⇒ Enseignements supprimés (par dizaines de milliers d’heures)

⇒ Secrétariats sans secrétaires, cours sans salles

⇒ CDD non renouvelés

⇒ Souffrance au travail dans tous les services

⇒ Budgets amputés

Pendant que le président se réjouit, les personnels et les étudiants s’inquiètent

Défendons tous ensemble  nos conditions de travail  et nos conditions d’études !