Monsieur Vinel, vous défendez les droits de qui au juste ?

Monsieur Vinel,

interpellé le 21 février par les étudiants dans une lettre ouverte, sur le sujet d’un affichage récurrent sur le campus de l’UT3, particulièrement nauséabond et xénophobe, reste curieusement silencieux.

Par contre, il a fait preuve d’une grande promptitude à dénoncer des tags appelant à participer à la journée de lutte des droits des femmes du 8 Mars.

Chacun se fera son jugement des préférences du Président de l’Université de Paul Sabatier ! Elles ne témoignent pas d’un attachement aux valeurs humanistes et de progrès.

CGT-UET-SUD