Motion de l’assemblée générale du 16 avril 2012

Le projet de loi Fioraso n’apporte pas la rupture attendue par rapport à la loi Pécresse (LRU). Il ne remet pas en cause les responsabilités et compétences élargies (RCE) pourtant responsables des difficultés financières des universités, de l’explosion de la précarité et du blocage des carrières. Nous refusons la mise en compétition qu’il organise à travers la mise en place de 30 grands pôles universitaires.

NON AU DESENGAGEMENT DE L’ETAT et pour une véritable loi d’orientation et de programmation qui s’accompagne de l’abandon des RCE :

• Pour un enseignement supérieur public et gratuit, ouvert à tous et pour le maintien de l’offre de formation
• Pour un cadrage national des diplômes et contre l’individualisation des parcours
• Pour une loi de programmation pluriannuelle de titularisations
• Pour un rééquilibrage du financement de la recherche sur appel à projets vers les crédits récurrents

Votée à l’unanimité des présents (40 personnes au moment du vote)

En fichier joint :

une présentation faite lors de cette AG, pour rappeler (parmi) les conséquences de la loi LRU : passage aux RCE (responsabilités et compétences élargies) et Dévolution du patrimoine. La loi Fioraso ne revient absolument pas sur points et ne va faire qu’aggraver les problèmes.

  1. motion_AG_16avril2013
  2. diaporama_AG_UPS_16avril2013