Pour le respect du droit de grève, les élections du 10 décembre doivent être reportées

Au nom de la démocratie, les élections doivent être reportées
AG 10h30 amphi Fermat, mardi 10 décembre

Depuis une semaine des mobilisations et grèves ont lieu partout en France contre la réforme des retraites.

Jeudi dernier 80 000 personnes ont manifesté dans les rues de Toulouse et plus d’un million au niveau national. Plusieurs secteurs, sont en grève reconductible. Jeudi, du fait de cette grève générale, le campus de Paul Sabatier était déserté.

Mardi 10/12, date des élections des conseils centraux sur la FAC, est la prochaine date nationale de mobilisation et elle s’annonce tout aussi massive.

Or on sait d’ores et déjà que :

  • les transports et certains axes routiers seront paralysés
  • les étudiant-es et personnels souhaitant se mobiliser ne seront pas en mesure de se rendre sur l’Université pour participer au vote.

De plus l’Assemblée Générale de Paul Sabatier du 6 décembre ainsi que l’intersyndicale de l’Université ont appelé à la manifestation de mardi 14h au départ de Saint Cyprien. Nombre d’entre nous seront mobilisé.e.s : ces élections entrent donc en contradiction avec le mouvement social et l’exercice plein et entier du droit de grève. Des assesseurs seront-ils tenus d’être réquisitionnés pour tenir les bureaux de vote ? Autre exemple : les internes de médecine sont en grève illimitée à partir de mardi.

La tenue de ces élections ce mardi 10 décembre s’oppose :

  • au droit de grève des étudiant-es et des personnels
  • à la démocratie de la vie universitaire

Solidaires (Sud Education, Sud Recherche EPST), UET (Union des Étudiant·es de Toulouse)